Le Service National Universel

LE SNU ET LA GENDARMERIE – LES ASSOCIATIONS DE CADETS

Le développement du SNU au sein de la Gendarmerie est piloté par le Commandement des Réserves (CRG).
La Gendarmerie a choisi de s’impliquer dans la phase 2 du SNU (c’est-à-dire les missions d’intérêt général) au travers d’associations de cadets. De nombreuses associations de cadets existent déjà dans de nombreux départements, dont certaines interviennent au-delà de la phase 2 du SNU.
Les membres des associations de cadets sont généralement, mais pas exclusivement, des réservistes citoyens de la Gendarmerie, bénévoles.
Une convention lie l’association de cadets et la formation administrative de son ressort, qui définit leurs rôles et responsabilités respectifs.
La conception et la conduite des MIG est le produit d’une coopération étroite entre l’association de cadets et le groupement de Gendarmerie départementale (GGD). Chaque GGD dispose d’un officier référent SNU, généralement l’Officier Adjoint Commandement (OAC).

LES CADETS

Les volontaires du SNU inscrits la même année au SNU constituent une cohorte. Ceux que nous accueillons cette année en MIG sont de la cohorte 2020 (alors que ceux de la cohorte 2021 vont effectuer leur séjour de cohésion).
Ils ont entre 16 et 17 ans, et sont le plus souvent en classe de 1ère. Ils se sont inscrits sur la plateforme SNU où ils peuvent consulter les missions proposées par différents organismes (dénommés structures d’accueil). Ils peuvent postuler sur plusieurs missions.
Lorsqu’ils sont retenus pour une mission, un contrat d’engagement est signé entre le volontaire, la structure d’accueil (l’association de cadets en ce qui nous concerne) et le référent départemental du SNU (en général le service en charge de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale). Le mentor qui va accompagner chaque volontaire est désigné dans ce contrat.
Les volontaires du SNU effectuant une MIG au sein d’une association de cadets prennent l’appellation de cadets de la Gendarmerie. Ils ont le statut de réserviste civiques, collaborateurs occasionnels du service public.
Les cadets de la cohorte 2020 que nous accueillons n’ont pas pu effectuer leur séjour de cohésion en raison de la situation sanitaire. La MIG sera donc leur première expérience du SNU. Certains éléments du programme ont été aménages pour tenir compte de cette situation et leur apporter certaines connaissances normalement acquises lors du séjour de cohésion.

EN ÎLE-DE-FRANCE

Le général Molowa, commandant de la Région de Gendarmerie de l’Île-de-France, a choisi de piloter la phase 2 du SNU au niveau régional. Il a adopté comme d’autres régions un système élargi. Ainsi, une association des Cadets a été créée, dédiée à la phase 2 du SNU. Les 2 sont liées par une convention.
L’association des cadets, dirigée par un président, a créé 4 sections, une pour chaque département de la grande couronne, correspondant aux 4 GGD. Sous l’impulsion de sa direction, les délégués départementaux animent l’association au niveau départemental.
Un militaire de la Gendarmerie peut adhérer, à titre privé, à l’association.
La section départementale se concerte avec le GGD correspondant pour concevoir et conduire la MIG.

Pour en savoir plus :

SNU-Cahier-charges-2020-VD3



Et vous ?
Vous voulez rejoindre les Cadets ? Aider financièrement à la bonne réussite de leurs missions ? Faire partie de leur encadrement ? Participer d'une manière ou d'une autre ? N'hésitez pas à nous contacter !
Partager :
Click to access the login or register cheese